Vocabulaire/ Vocabulario

/ / Actualités

Apalo seco: Chant interprété sans accompagnement musical;

Aficionado /Aficionada : Amateur fervent de l’art du flamenco. Ce nom désigne également une personne qui, sans être professionnelle, interprète un des styles du flamenco;

Canté : chant

Cantaor/Cantaora : chanteur/chanteuse de Flamenco;

Compás : Sans doute le mot le plus important du vocabulaire flamenco qui représente le rythme, la mesure d’une phrase musicale.
Le “compas” est ici défini comme un langage, avec une grammaire et un vocabulaire, qui permet de communiquer de façon improvisée entre les autres musiciens.
Certains styles du flamenco ont un « compás » libre, que le chanteur va moduler au gré de son inspiration.
Cependant, la plupart des styles sont cadrés avec un rythme qui fonctionne en cycles de 4, 8, 6 ou 12 temps. Le respect du « compás » est essentiel : Le “compas” représente l’ensemble de règles qui régissent les modes d’intervention des différents musiciens.
Il s’agit non seulement d’une bonne maîtrise du rythme, mais également d’une connaissance de “tout ce qui peut se faire” ou pas dans tel ou tel contexte musical.
L’une des meilleures représentations du « compás » est lorsqu’un groupe de Flamenco avec un chanteur, un guitariste et un danseur, s’arrête d’un seul coup à l’unisson et cela même sans se connaître et sans avoir répété au préalable;

Duende : le « duende » sert à désigner ces moments de grâce que l’artiste de flamenco dégage.
On le compare à une sorte d’envoûtement.
Il est parfois utilisé comme synonyme emphatique et typique du feeling, de l’âme que l’artiste insuffle à son interprétation lorsqu’il chante, danse ou joue d’un instrument.
Un artiste peut être bon techniquement mais ne pas avoir de « duende » et inversement avoir du « duende » mais ne pas être bon techniquement. Le « duende » ne s’apprend pas, il se ressent;

Bailé : danse

Bailaor/Bailaora : danseur/danseuse de Flamenco;

Escobilla : Musique traditionnelle exécuté par le guitariste qui accompagne le jeu rythmique des pieds lors de la danse. Cette musique traditionnelle fait partie des codes essentiels du langage Flamenco.
Si une danseuse de flamenco qui vit à Luxembourg rencontre un guitariste de flamenco qui vit au japon, elle pourra lui demander de lui jouer la musique traditionnelle de l’ « escobilla » d’une Alegria ( voir « Palo ») et ce sera la même musique qui si elle demande à un guitariste Flamenco qui vit à Grenade en Espagne.
Tous les « Palos » n’ont pas la musique traditionnelle de l’ « escobilla »;

Falseta : Phrase mélodique exécuté par le guitariste;

Jaleo : Ensemble de manifestations verbales (commentaires, expressions) destinées à exprimer son enthousiasme ou à encourager les interprètes :
“olé!”, “eso e!” “agua!”, “azúcar!”, “toma!” ” así se canta, se baila, se toca!” (bien chanté, dansé, joué !),” muy bien dicho!” (bien dit)” vamos allá!, vamonos!” (on y va !) »;

Llamada : “appel” ou “rupture”, signalant un changement d’énergie. Par exemple : la danseuse appel le chant. La « llamada » fait partie des codes essentiels du langage flamenco;

Letra : C’est l’ensemble des vers qui forment la copla flamenca.
Elle dépendra toujours de la créativité du chanteur;

Palmas : Percussions faites avec les mains destinées à accompagner le chant, danse ou guitare. Les « palmas » sont au rythme du « compas ».
* palmas sordas (sourdes): produites en creusant légèrement les paumes des mains pour ne pas étouffer la voix du chanteur ou les trémolos doux de la guitare
* palmas claras (claires): produites en frappant les doigts d’une main sur la paume de l’autre, utilisées pour l’accompagnement rythmique.
Les palmas sont au rythme du compas;

Palo : Ensemble des structures musicales qui existent dans le flamenco. On reconnait un « palo » grâce au compas, à la tonalité de la guitare, aux accents du chant. Certains « palos » se dansent et d’autres non ( example :La « Taranta » ne se danse pas mais le « Taranto » oui)
Il existe un arbre généalogique qui regroupe tous les « Palos » du Flamenco. Les « Palos » les plus connus sont : tango (tango flamenco et pas tango argentin),alegria, buleria, Solea, Farruca, Taranto, Tiento. Chaque « Palo » exprime un sentiment.
Peñas flamencas : Lieu qui permet de regrouper les amateurs de flamenco pour promouvoir et diffuser le « canté », le « bailé » et le « toque » (jeu de guitare) flamenco. Les « peñas » ont acquis beaucoup d’importance en Espagne. Si vous voulez découvrir du Flamenco « non touristique » en Espagne vous devez aller dans une « Peña »

Pellizco (pincement) : Émotion que produisent certains « cantés » ou bailes dans l’esprit de ceux qui les écoutent ou qui y assistent;

Rasgueo ou rasgueado : Morceau de guitare flamenca plus rythmique que mélodique, en opposition à la « Falseta ».

Remate : Changer d’énergie – viens de « rematar » (achever). Le « remate » fait partie des codes essentiels du langage flamenco.

Soniquete : Qualifie le son flamenco et les mélodies rythmiques produites par les danseurs. Avoir du «soniquete» signifie avoir du «groove»;

Pitos : ce sont des claquements de doigts qui peuvent se substituer aux castagnettes. Ils participent à l’ambiance musicale du flamenco;

Cajón : Instrument de percussions typique du Flamenco. Le « cajón » a été introduit par Paco de Lucía qui l’a importé du Pérou. Le « cajón » est en fait un parallélépipède qui peut varier selon les modèles. La plaque de frappe (devant) est plus fine que les autres côtés, ce qui permet une élasticité et une résonance propre au « cajón » . Au dos, un trou d’environ 10cm de diamètre permet la propagation du son. A l’intérieur du « cajón », on place souvent des cordes de guitare ou de piano, ou même parfois des clochettes;

Tablao : Local consacré à l’art du flamenco, où l’on assiste à des spectacles de flamenco. Ils s’inspirent des anciens « cafés cantantes » (cafés musicaux).
Le Flamenco présenté lors d’un spectacle d’un Tablao est plus accessible aux non-afficionados que dans une « Pena »;

Tapao : Faire un rythme en utilisant la guitare mais sans son. Il est utilisé pour valoriser un « zapateado »;

Zapateado : Utilisation rythmique et percussive des talons lors de la danse.